L'immobilier à La Crau
24 juin

La Fête des Voisins : une bonne idée pour mieux profiter de votre bien immobilier à Salon-de-Provence !

ETIQUETTE DIRECTION soldes d'e´te´

Tout le monde connaît le principe de la Fête des Voisins. C’est un moment de partage et de rencontre. Une façon sympathique de faire connaissance avec ses voisins de palier, mais aussi avec tous les habitants d’un immeuble. Vous avez acheté un bien immobilier à Salon-de-Provence ? Rendez-vous à la Fête des Voisins ! Savez-vous que selon une enquête menée par Immonot.com, le portail immobilier des notaires, 61,1 % des Français ont déclaré qu’ils n’ont pas de Fête des Voisins organisée dans leur quartier. Alors, si ce n’est pas votre cas, ce serait dommage de bouder, voire de snober cette manifestation qui souvent a lieu en juin. Mais au fait que pensent réellement les Français de cet événement ? Quand on sait que 33 % des sondés se sont déjà querellés avec un voisin et que les bruits causés par des travaux sont les nuisances de voisinage les plus gênantes à 27,6 %, il est intéressant de se pencher sur cette question !

Si la Fête des Voisins rencontre un succès mitigé, les sondés sont unanimes. À la question « Quelle personnalité aimeriez-vous inviter à la Fête des Voisins si vous le pouviez ? », beaucoup ont répondu : le Maire de la commune ! 27 % des sondés souhaiteraient en effet que le premier adjoint ou un élu local, en clair, un représentant de la municipalité se déplace pour les rencontrer à cette occasion.
Bon à savoir : 7% des personnes interrogées insiste sur le côté la bonne humeur et ambiance festive. De nombreuses personnes aimeraient en effet inviter un groupe de musiciens, un conteur d’histoires locales, un humoriste ou même un artiste de cirque, pour animer ce moment de partage.

Évidemment, il y a toujours les rabats joie et ceux qui n’aiment pas s’intégrer : 17,6 % des sondés affirment s’y rendre seulement s’ils n’ont rien d’autre à faire, 12,6 % refusent de s’y rendre, et à peine 9 % y participent chaque année !

O.D. / Bazikpress © Jérôme Rommé

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée