L'immobilier à La Crau
27 oct

Allez-vous acheter pour mettre en gestion locative à Salon-de-Provence ?

AdobeStock_714645132

Entre acheter un appartement à Salon-de-Provence pour vous ou pour le louer, votre cœur balance ? Laissez-nous vous donner quelques conseils. En réalité, pour trancher cette question, penchez-vous sur le nombre de m² dont vous avez besoin au quotidien. Quelle surface pourrez-vous acheter si vous choisissez d’y vivre ? Sera-t-elle suffisante selon votre budget ? Si la réponse est non, mieux vaut peut-être rester locataire et vous lancer dans un investissement locatif. Ainsi, de cette façon, vous n’aurez pas tout perdu puisque vous vous constituerez tout de même un patrimoine immobilier sans pour autant vivre dans une cage à poules ! Il y a une condition tout de même : pour réussir cet investissement locatif et vous garantir une bonne rentabilité, il faut confier ce bien à une agence immobilière qui fait de la gestion locative à Salon-de-Provence !

Pour vous aider à faire le bon choix entre les deux options évoquées plus haut, vous pouvez aussi vous appuyer sur les résultats de l’étude menée par Meilleurtaux.com, comparateur et courtier en produits financiers dont le crédit immobilier, baptisée « acheter ou louer ? ». Celle-ci analyse l’opportunité d’acheter ou de louer une surface moyenne de 70 m² dans les 36 plus grandes villes de France.

Que dit l’étude ?
Il fallait 5 années de détention pour que l’achat d’un 70 mètres carré soit plus intéressant que la location en 2014. Grâce à la baisse des taux, ce délai, qui était tombé à au niveau record de 2 ans et 6 mois en 2016, est désormais en moyenne de 2 ans et 8 mois pour un 70 mètres carré (3 ans et 1 mois pour un 30 mètres carré).

«Cette étude démontre, de façon très significative, que, pour un bien de 70 m², l’achat se révèle plus intéressant que la location au bout de 2 années et 8 mois seulement de détention. Autrement dit, si une personne reste locataire plus de 2 années et 8 mois de ce type de bien, la location lui fait clairement perdre de l’argent », explique Maël Bernier, de Meilleurtaux.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée