L'immobilier à La Crau
15 Juil

Profitez de la conjoncture immobilière exceptionnelle à Salon-de-Provence !

Le moment semble bien choisi pour réaliser un investissement immobilier à Salon-de-Provence. Située à  une cinquantaine de kilomètres de Marseille, à 35 km d’Aix-en-Provence, à 40 km d’Arles, à 75 km de Nîmes et à 55 km d’Avignon, la commune se distingue par la plus forte croissance démographique du département des Bouches-du-Rhône et par une excellente desserte autoroutière et ferroviaire en TGV. Elle bénéficie par ailleurs d’une conjonction rarissime d’éléments favorables donnant indéniablement l’avantage aux acquéreurs.

Qu’ils décident d’acheter dans la cité salonnaise pour accéder à la propriété, s’offrir une résidence principale ou encore procéder à un investissement locatif, les candidats à l’acquisition bénéficient tout d’abord de l’assagissement des prix. Selon les dernières statistiques de la FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier), les prix ont baissé de 5,9% en moyenne entre le 2e trimestre 2012 et le 2e trimestre 2013 dans la région Provence- Alpes-Cote d’Azur.

Autre élément favorable : après une baisse discontinue depuis janvier 2012, les crédits immobiliers sont descendus à des niveaux historiquement bas. Selon le courtier en crédit Cafpi, les crédits immobiliers ont atteint les records de 2,35% pour les prêts sur 10 ans, de 2,60% pour les prêts sur 15 ans, de 2,95% pour les prêts sur 20 ans et de 3,25% sur 25 ans.

Avec une capacité de remboursement identique, il est possible en juillet 2013 d’obtenir un crédit de 181 125 euros à 2,95%, soit 17 000 euros de plus qu’en janvier 2012 où il fallait se contenter de 164 305 euros à 4,05% !

De fait, selon un sondage IFOP, 46 % des Français (contre 26% en octobre 2012) jugent désormais que les conditions sont favorables à l’achat. Quant aux vendeurs, 62% d’entre eux  pensent que les conditions ne sont pas réunies pour finaliser une transaction. Du coup, leur attentisme congestionne le marché. Au final, l’idée fait son chemin que le moment est propice pour réaliser une bonne affaire immobilière : 58 % le pensent contre 42 % en octobre 2012.

©LeFilDeLimmo/BazikPress ©julien tromeur – Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée