L'immobilier à La Crau
28 Oct

Devez-vous dire à l’acheteur de votre appartement à Salon-de-Provence qu’il y a du bruit ?

Vous aviez acheté un bel appartement en plein cœur de Salon-de-Provence, avec vue sur les platanes ? Manque de chance, vos voisins du dessus sont bruyants. C’est invivable à tel point que vous avez décidé de vendre cet appartement à Salon-de-Provence bien situé, bien agencé, lumineux … Un crève-cœur, mais vous n’avez pas le choix ! De toute façon, techniquement, cet appartement a tout pour lui : vous devriez rapidement trouver un acquéreur !

Une question vous turlupine cependant : devez-vous dire aux acheteurs qui visiteront que les voisins du dessus sont bruyants ? Si vous le faites, cela fera forcément fuir une bonne partie des acquéreurs. Personne n’a envie d’entendre des enfants jouer au ballon ou des talons claquer au-dessus de sa tête. Ou pire des cris, de la musique le soir …

Laissez-nous vous donner un conseil : certes, dire la vérité ne jouera pas pour vous. Cela va compliquer la vente, mais vous n’avez pas le choix. Vous devez être honnête. Votre acquéreur aura lui aussi à subir les nuisances liées à vos voisins. Dans ces conditions, impossible de les lui cacher. Si vous le faites, ce sera un acte délibéré. Or, la dissimulation intentionnelle d’une information dont on connaît le caractère déterminant pour l’autre partie constitue ce qu’on appelle un « dol ». En clair, le consentement a été obtenu par des manœuvres, voire des mensonges. Le fait de ne rien dire s’appelle même la « réticence dolosive ».

Vous l’avez compris : dissimuler la vérité se retournera contre vous ! Si vous êtes condamné, et il se peut que vous le soyez si votre acquéreur porte l’affaire devant la justice, vous devrez intégralement lui rembourser la vente, voire plus … Pas terrible !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée